Une Route Mythique

Le Passage du Nord Ouest

Depuis le 15ème siècle et la conviction qu’il existe un passage maritime reliant l’Atlantique au Pacifique par le Nord, le passage du Nord-Ouest est une route mythique pour les aventuriers du monde entier. A la Renaissance, c’est le navigateur vénitien Giovanni Caboto qui comprend que cette voie existe, incapable pourtant de se rendre sur place pour prouver sa théorie. Il a fallu des dizaines d’expéditions et plus encore de marins tués ou disparus, avant que le norvégien Roald Admusen parvienne en 1906 à naviguer du Groenland à l’Alaska à l’aide d’un bateau de pêche et de deux hivernages sur place.

Au cours du 20ème siècle, les villages esquimaux du grand nord canadien, sur le passage du Nord-Ouest, voient passer des bateaux, souvent accompagnés de brise-glace modernes. Mais cette navigation reste particulièrement périlleuse et les accidents fréquents.

Une première mondiale

Le Passage du Nord Ouest d'Yvan Bourgnon

Yvan Bourgnon s‘apprête à relever un pari sans précédent : le tout premier franchissement du passage du Nord-Ouest en catamaran de sport, sans moteur ni assistance. Jamais en six siècles un aventurier n’a osé tenter pareil défi ! Le skipper suisse va naviguer en solitaire sur 7 500 kilomètres sur un voilier d’à peine six mètres de long, sans habitacle, se dirigeant à l’aide du soleil et des étoiles et avançant à la seule force du vent. Cet exploit est une première absolue.

Au Nord du Cercle Polaire Arctique

Plus de 600 Km de Navigation

De Nome (Alaska) à Ingsugtusok (Groenland), Yvan va traverser la mer de Beaufort, l’Océan Arctique et la mer de Baffin. En naviguant à plus de 600 kilomètres au Nord du Cercle Polaire Arctique, Yvan sera confronté au froid et aux icebergs. Un refroidissement prématuré de la région entrainerait immédiatement une reconstitution de la banquise et un risque de blocage pur et simple de son catamaran. Les risques de collisions avec les glaces et la banquise vont obliger Yvan à une veille active permanente.

Des zones hostiles

Pour revenir aux fondamentaux

Pendant deux mois, Yvan Bourgnon va traverser ces zones parmi les plus hostiles de la planète avec eux en tête deux objectifs : Revenir aux fondamentaux du voyage en naviguant de façon dépouillée, au plus près des éléments et vivre une aventure extrême où se déplacer, manger ou dormir sont de véritables défis lancés à la nature.

Sensibiliser

Au réchauffement climatique

Au Nord du Cercle Polaire Arctique

Plus de 600 Km de Navigation

De Nome (Alaska) à Ingsugtusok (Groenland), Yvan va traverser la mer de Beaufort, l’Océan Arctique et la mer de Baffin. En naviguant à plus de 600 kilomètres au Nord du Cercle Polaire Arctique, Yvan sera confronté au froid et aux icebergs. Un refroidissement prématuré de la région entrainerait immédiatement une reconstitution de la banquise et un risque de blocage pur et simple de son catamaran. Les risques de collisions avec les glaces et la banquise vont obliger Yvan à une veille active permanente.

Autre objectif

Sensibiliser au réchauffement climatique

Ce défi sportif hors norme a aussi pour objectif de sensibiliser le public sur les effets du réchauffement climatique et témoigner de la présence de multiples déchets océaniques, phénomène devenu planétaire.

BIMEDIA

Accompagne Yvan Bourgnon

Cartographie

En ligne

Bientôt

Disponible

BIENTÔT DISPONIBLE