31/07 Route directe au portant vers le passage du Nord-Ouest

Cela fait bien longtemps que « Ma Louloutte » tire des bords contre le vent et parfois le courant. Et c’est avec un plaisir non dissimulé qu’Yvan a retrouvé un vent adonnant lui permettant de faire route directe, cap sur le du Passage du Nord-Ouest. La perspective de devoir tirer des bords avec la côte de chaque côté dans ce goulet s’éloigne et les risques de collision aussi :

« C’est sûr que le vent est faible, ce n’est pas le bord de travers dans 15 nœuds de vent dont je rêve, mais faire route directe évite les bords rapprochant de la côte et me donne la possibilité de dormir sans risque de me crasher en cas de réveil tardif. »

En cette fin de journée, le vent fort de 20 à 28 nœuds passera de secteur Ouest et Yvan retrouvera le vent arrière et les bords de largue.

Toujours au sec

Le soleil est présent depuis plusieurs jours et les panneaux solaires remplissent leur tâche sans soucis. Bien sûr, il ne monte pas haut sur l’horizon et même commence à disparaître de plus en plus longtemps en dessous. Pour le moment cela n’affecte pas la luminosité mais amorce l’arrivée progressive de nuits obscures dans une quinzaine de jours : « C’est vrai que le soleil est bien présent mais c’est frustrant parce que je navigue avec les voiles entre moi et le soleil donc suis toujours à l’ombre, sauf le soir. Pour être exposé, il faudrait que je reste sous le vent du bateau et là avec la pression du vent apparent plus forte, la sensation de froid est trop importante ! »

Les conséquences de la réparation du safran

Hier, le changement de l’axe d’un des safrans avait obligé Yvan à plonger les mains dans l’eau à 2° pendant presqu’une heure. Aujourd’hui la sensibilité n’est pas revenue sur l’extrémité de deux phalanges : « L’insensibilité couvrait l’ensemble des mains hier, donc il y a une évolution, mais sur le bout de deux phalanges ça reste ! Je tâche de garder cette main collée à moi le plus possible, on verra bien… »

Pour l’heure, Yvan se concentre sur l’approche d’un vent fort qui lui permettra de gagner vers l’Est à bonne vitesse vers Liston Island encore distante d’une quarantaine d’heure à la moyenne actuelle.

 

Post A Comment